Localiser Médi@lude
 
 

145 rue de Moirey - 21850 Saint-Apollinaire - 03 80 72 90 90 - medialude@ville-st-apollinaire.fr

Enregistrer
 

Les chuchotis de Médi@lude (#4) Spécial cinéma coréen (04/09/20)

Pour ces quatrièmes chuchotis de Médi@lude, nous vous proposons de découvrir le cinéma coréen. L’intérêt pour la production cinématographique de ce pays a grandi avec la variété et la qualité des films coréens, de plus en plus nombreux sur les écrans occidentaux. Voici l’occasion d’en faire un rapide tour d’horizon…

La nouvelle vague du cinéma coréen














2019 a vu la reconnaissance internationale du cinéma sud-coréen, en apportant la Palme d’Or du festival de Cannes et l’Oscar du meilleur film à Parasite de Bong Joon-hoC’est le point d’orgue d’une montée en puissance continue de la production de ce pays, à la fois dynamique sur le marché intérieur et de plus en plus reconnu en Europe et aux Etats-Unis.

Le point de départ de cette vague est lié à la libéralisation politique de la Corée du Sud après 1988, suivant une dictature militaire étouffante. Grâce à une politique de protection de la création nationale, la production culturelle sud-coréenne s’exporte de plus en plus à l’international, un phénomène tellement notable qu’il a été baptisé « hallyu ». Il concerne surtout les groupes de musique pop et les séries télévisuelles, mais il contribue également à la notoriété du cinéma coréen, surnommé « Hallyuwood ».

Après la dictature, les jeunes réalisateurs ont testé leur liberté au travers de films de genre, souvent violents. En 2004 déjà, le festival de Cannes consacre le Coréen Park Chan-wook avec Old Boy. Ce film noir illustre la Nouvelle Vague sud-coréenne, et Park devient une star dans son pays. D’autres réalisateurs suivent cette voie, comme Bong Joon-ho (Mother, 2009, Snowpiercer, 2013)  ou Kim Jee-woon (A bittersweet life, 2004).
Mais la violence n’est pas le seul mode d’expression des réalisateurs sud-coréens. S’appropriant les codes et les genres des cinémas européens et américains, ils apportent leur liberté et leur style pour les transcender : poésie, amour, policier, critique sociale, drame, humour…

Des sensibilités diverses s’expriment :
- Hong Sang-soo raconte des histoires d’amours malheureuses, influencées par Ozu et Rohmer (La vierge mise à nu par ses prétendants, 2000 ; Le jour où le cochon est tombé dans le puits, 1996 …) ;
- Lee Chang-Dong, écrivain et éphémère Ministre de la Culture, a réalisé de beaux films dramatiques (Poetry, 2010 ; Burning, 2018, ce dernier adapté d’une nouvelle de Haruki Murakami) ;
- la réalisatrice Lee Jung-hyang s’intéresse à l’enfance dans Jiburo (2002), tête-à-tête entre une grand-mère incarnant la tradition rurale et son petit-fils citadin.

Souvent sombres et caustiques, les films sud-coréens possèdent un ton spécifique au sein du cinéma asiatique actuel.« Les cinéastes d'aujourd'hui se sont affranchis des traditions : ils sont libres comme des enfants sans parents. Ils tirent leur énergie de la vitalité économique du pays, et de cette menace permanente, fondée ou non, d'une guerre avec le Nord : une tension qui est hyper-productive. »
LEE Chang-dong, cinéaste


Pour voir tous les films coréens disponibles à Médi@lude, cliquez ici. De très nombreux films coréens sont également disponibles sur la Médiathèque numérique, n'hésitez pas à consulter le catalogue en cliquant ici.

Sources :

Le cinéma en Corée du Sud, histoire d’une exception culturelle, Jennifer Rousse-Marquet , 13/09/2013 — Mis à jour le 02/03/2019, https://larevuedesmedias.ina.fr/le-cinema-en-coree-du-sud-histoire-dune-exception-culturelle

Cinéma sud-coréen, Wikipedia, https://fr.wikipedia.org/wiki/Cin%C3%A9ma_sud-cor%C3%A9en

Nouvelle Vague sud-coréenne : un cinéma plein d'audace !, site de l’ADAV

“Une affaire de famille”, “Parasite”… Le cinéma asiatique crève l’écran cannois, Laurent Rigoulet, 12/05/2020, https://www.telerama.fr/cinema/une-affaire-de-famille%2C-parasite...-le-cinema-asiatique-creve-lecran-cannois%2Cn6636075.php

 

Accueil
 
Informations pratiques

RDV réguliers
 
Périodiques
 
Médiathèque numérique

 
Ressources pédagogiques

  medici.tv
 
Philharmonie de Paris

Sitothèque
 
Chuchotis 

 

Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer EnregistrerEnregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer